Jour 26

12 avril 2020
confinement J26

Ça y est, ce soir on a enfin réussi à finir la conficlette. Au bout de 3 longs jours. C’est toujours le même problème avec ce plat, délicieux au demeurant : il te reste toujours un aliment qui t’oblige à en remanger le lendemain. Voire le surlendemain. Voire pendant une semaine si tu n’as pas la force de caractère nécessaire pour stopper la descente aux enfers culinaire. Un coup il reste le fromage. Et tu es obligé de racheter de la charcuterie. Le lendemain, tu as acheté trop de charcuterie, donc tu dois reprendre un peu de fromage. Et pareil avec les patates, enfin bon, on connait la suite….

Donc c’était journée diététique aujourd’hui vous l’aurez compris, puisqu’on a eu confiPâques le matin. Les loulous étaient surexcités, pire qu’un matin de Noël, et nous, on avait acheté du fromage, euh, du chocolat pour les 2 prochaines années. Ce qui nous a fait une journée survoltage, puisque excitation + sucre, c’est le cocktail molotov gagnant pour des enfants déchainés. Cette journée fut longue. Très longue.

On a réussi à calmer l’hystérie collective avec des jeux de société. Mais moi je suis très rigide là dessus, et ça a tendance à me gonfler un max les règles du jeu évolutives. Je sais pas d’où sort cette manie des enfants de jamais vouloir suivre les règles et de les inventer au fur et à mesure. C’est pénible, surtout que c’est toujours à leur avantage. (Non je ne suis pas mauvaise joueuse !) Du coup c’est moi qui était énervée, du coup on a repris les activités intensives. J’ai réussi à battre mon record de l’après midi à la corde à sauter, 58 sauts. Ahah, on fait moins les malines les filles hein ! (J’aurais peut-être pas du forcer autant sur les chocolats, je crois qu’à moi aussi ça me fait un drôle d’effet)

Et ma confitéhière préférée…

A demain :p

confinement J26